AMÉLIORER L’EFFICACITÉ DE LA GESTION DES AIRES PROTÉGÉES EN AFRIQUE CENTRALE ET DE L'OUEST
10 Mar 2015
News story

En Afrique occidentale et centrale, le BIOPAMA progresse avec sa stratégie de renforcement des capacités, et l’une de ses principales actions est l’élaboration d’un manuel de formation sur la façon de recueillir, gérer et analyser les données pour suivre l’efficacité de la gestion des aires protégées. Cela s’est passé lors d’un atelier régional avec les principaux partenaires organisé à Yaoundé, Cameroun, du 23 au 28 février 2015.

La Stratégie pour le renforcement des capacités du BIOPAMA pour l’Afrique occidentale et centrale souligne le besoin d’accéder à des informations fiables pour orienter la prise de décision – c’est l’un des principaux défis à relever pour les aires protégées de la région. C’est pourquoi le travail du BIOPAMA en Afrique occidentale et centrale cherche à identifier et à mettre en œuvre des actions concrètes, tout en soutenant la création et le fonctionnement de l’Observatoire pour les aires protégées et la biodiversité. 

L’un des objectifs de cette stratégie est lié à l’amélioration de la capacité des professionnels des aires protégées à gérer les données et les informations, surtout celles liées à l’évaluation de l’efficacité de la gestion. Une nouvelle méthodologie de collecte de données, développée avec l’Observatoire des forêts d’Afrique centrale (OFAC) et le Réseau des aires protégées d’Afrique centrale (RAPAC), est actuellement testée en phase pilote dans plusieurs pays de la région. 

Lors de l’atelier d’experts, des partenaires régionaux BIOPAMA importants, représentant l’Observatoire des forêts d’Afrique centrale (OFAC), le Réseau des aires protégées d’Afrique centrale (RAPAC), la Wildlife Conservation Society (WCS), le Réseau des aires protégées marines d’Afrique occidentale (RAMPAO), l’Agence nationale gabonaise pour les parcs nationaux (ANPN) et la Réserve du Dja, ont rejoint l’équipe du BIOPAMA entre le 23 et le 28 février à Yaoundé, pour poser les bases d’une mallette pédagogique de renforcement des capacités pour les aires protégées d’Afrique occidentale et centrale. Cette mallette aborde la méthodologie pour la collecte, la gestion et l’analyse de données, et est destinée à soutenir les processus décisionnels. 

Cette mallette pédagogique de renforcement des capacités est essentiellement destinée aux formateurs, qui soutiendront directement les gestionnaires d’aires protégées. On espère qu’outre l’amélioration des compétences dans la collecte et la gestion des données, les gestionnaires d’aires protégées pourront également analyser les données pour proposer des améliorations de gestion. 

La collecte de données continue au niveau des pays en Afrique occidentale et centrale, afin de tester davantage la méthodologie de collecte de données, et les résultats de ces tests aideront à élaborer davantage la mallette pédagogique. Le produit final sera présenté aux formateurs d’aires protégées lors d’un atelier, en avril 2015.

Share