DES FORMATIONS SUR LA GESTION DES DONNÉES SUR LES AIRES PROTÉGÉES ANNONCÉES DANS LES CARAÏBES
09 Sep 2015
News story

Le Programme pour la biodiversité et la gestion des aires protégées (BIOPAMA) a annoncé l’organisation d’une série d’ateliers techniques dans les Caraïbes, destinés à équiper les professionnels de la gestion des aires protégées d’outils et de compétences, afin de contribuer de façon significative à la base de données du Portail des Caraïbes sur les aires protégées (le Portail des Caraïbes).

Le Programme pour la biodiversité et la gestion des aires protégées (BIOPAMA) a annoncé l’organisation d’une série d’ateliers techniques dans les Caraïbes, destinés à équiper les professionnels de la gestion des aires protégées d’outils et de compétences, afin de contribuer de façon significative à la base de données du Portail des Caraïbes sur les aires protégées (le Portail des Caraïbes).

Le premier de ces ateliers a eu lieu dans les Bahamas du 7 au 11 septembre, en collaboration avec l’Unité nationale des forêts du ministère de l’Environnement et de l’Habitat.

Le Portail des Caraïbes est hébergé par le Centre de gestion des ressources et des études environnementales de l’université des West Indies, Cave Hill, Barbade – un partenaire du BIOPAMA. Il entretiendra un Système d’informations de référence caribéen http://caribbean-rris.biopama.org – un point d’entrée aux données et aux outils d’analyse disponible en ligne, pour la biodiversité et la gestion des aires protégées.

Le Système d’informations de référence des Caraïbes a été présenté aux participants de l’atelier des Bahamas, qui ont pu ainsi découvrir le site. Ils ont également été encouragés à entrer leurs données et informations liées aux aires protégées, afin d’enrichir le Système de contenu national.

Le logiciel des Systèmes d’informations géographiques (SIG) et les instruments des Systèmes de positionnement géographique (GPS) ont également été présentés une nouvelle fois aux participants. Ceux-ci ont également réalisé des exercices de terrain pour cartographier les aires protégées proposées ; ont découvert les différents Systèmes de gestion des bases de données ; créé et conçu des bases de données spatiales ; créé des données par le biais de la digitalisation d’images géoréférencées ; traité et analysé des données pour les décisions de gestion ; et vérifié sur le terrain les ensembles de données créés.

Pour Jason Williams, responsable technique du Programme BIOPAMA dans les Caraïbes, le principal objectif de cet atelier et des autres qui suivront est d’aider les pays participants à renforcer leurs capacités nationales, et de mettre en place une approche systématique pour collecter et gérer les données et informations liées à la biodiversité et aux aires protégées. Les autres territoires concernés par ces ateliers au cours des prochains mois sont Antigua-et-Barbuda, le Belize, la Grenade et la Jamaïque.

Le BIOPAMA est mis en œuvre dans les Caraïbes par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), en collaboration avec le Centre commun de recherche de la Commission européenne et d’autres partenaires régionaux. Il est financé par le 10e Fonds européen pour le développement de l’Union européenne à l'initiative du Groupe ACP.

Share