LES ÉTATS D’AFRIQUE AUSTRALE SE METTENT D’ACCORD SUR UNE APPROCHE COMMUNE POUR QUE LES INDUSTRIES EXTRACTIVES PRENNENT EN COMPTE LA BIODIVERSITÉ
04 Sep 2014
Media Statement

Johannesburg, Afrique du Sud. Une réunion régionale, organisée par le Secrétariat de la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC) a élaboré le cadre des premières lignes directrices relatives aux bonnes pratiques, afin de faciliter la conservation de la biodiversité lors de l’exploitation des minerais et hydrocarbures dans la région SADC. Cet atelier était organisé en collaboration avec le Programme pour la biodiversité et la gestion des aires protégées (BIOPAMA), un programme financé par l’Union européenne, et le Programme panafricain pour la conservation des aires protégées de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) à Johannesburg, Afrique du Sud, du 2-4 septembre 2014.

13 États membres de la SADC, des représentants du secteur privé, et des ONG du secteur de la conservation ont pris part aux discussions sur la façon de réconcilier les objectifs de développement de l’exploitation des minerais et des hydrocarbures avec la protection et l’utilisation durable de la biodiversité dans la région SADC. 

La région SADC est dotée d’une abondance de ressources en minerais et hydrocarbures, qui contribuent significativement au développement économique de nombreux pays de la région. Ces ressources représentent une perspective prometteuse de croissance économique substantielle dans le futur, suite à la découverte de plusieurs grands gisements et réserves de minerais, métaux, pétrole et gaz dans la région. Cependant, les zones riches en ressources minérales abritent également une biodiversité extraordinaire, qui joue un rôle essentiel sur la croissance économique nationale – de façon directe, par le biais du tourisme et de l’emploi, et indirecte, par le biais des services écosystémiques qui soutiennent le développement et les moyens d’existence. 

Les discussions de trois jours ont abouti à l’élaboration d’un cadre pour des Lignes directrices relatives aux bonnes pratiques régionales pour l’exploitation des minerais et des hydrocarbures dans la région SADC, dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d’action régional pour la biodiversité SADC. Il s’agit des premières lignes directrices de niveau régional qui cherchent à faciliter l’intégration stratégique et opérationnelle des considérations liées à la biodiversité dans le développement des industries extractives de la région. Ces Lignes directrices aideront les gouvernements, le secteur des industries extractives et la société civile à identifier les opportunités et les besoins de la conservation de la biodiversité lors de la planification, de l’exploitation et de la fermeture des opérations d’extraction. 

La rédaction de ces Lignes directrices régionales est cohérente avec l’action pour « Élaborer des lignes directrices relatives à l’exploitation des ressources naturelles comme les minerais dans les réserves ou aires protégées », définie dans le Plan d’action pour la biodiversité SADC approuvé par les ministres de l’Environnement et des Ressources naturelles en octobre 2013. La collaboration avec le Secrétariat SADC, qui héberge et modère cette réunion régionale, est conforme aux objectifs du Programme BIOPAMA en Afrique orientale et australe, lequel axe son travail sur le soutien à l’engagement intersectoriel pour une planification intégrée durable avec les secteurs et les parties prenantes actifs à l’interface des aires protégées. 

Les résultats de cette réunion seront intégrés à l’ordre du jour de la prochaine réunion des ministres de l’Environnement et des Ressources naturelles de la région SADC, de la prochaine Conférence ministérielle africaine sur l’environnement (dates à confirmer), et du Congrès mondial des parcs de l’UICN 2014 (Sydney, Australie, 12-19 novembre 2014), et montreront le besoin de prioriser le travail avec le secteur des industries extractives pour ce qui a trait à la conservation de la biodiversité.

Share