RENFORCEMENT DES CAPACITÉS POUR LES AIRES PROTÉGÉES DANS LES CARAÏBES HISPANOPHONES
26 Feb 2016
Article

Vingt-huit professionnels engagés dans la gestion des aires protégées et originaires de neuf pays des Caraïbes ont participé à 6 jours de formation intensive et de partage d’expériences. Organisée à Saint-Domingue, République dominicaine, du 11 au 16 janvier 2016, cette formation a abordé les sujets suivants : conception et gestion des aires protégées, application de la loi et gouvernance des aires protégées, gouvernance partagée des aires protégées et planification d’un tourisme durable, et gestion des entreprises de tourisme.

La formation était facilitée par le personnel du Bureau régional de l’UICN pour le Mexique, l’Amérique centrale et les Caraïbes par le biais du programme BIOPAMA, et par Maria Lucia Prinz, de Solimar International. La réussite de cette formation était liée en partie à la contribution de partenaires nationaux essentiels. Sixto Incháustegui, Président du Comité national des Membres de l’UICN de République dominicaine, est intervenu le premier jour. Il a souhaité la bienvenue aux participants et a abordé la conception et la gestion des aires protégées. Patricia Lamelas, représentant un Membre de l’UICN – le Centro para la Conservación y Ecodesarrollo de la Bahia de Samaná y su Entorno (Centre pour la conservation et l’éco-développement de la baie de Samaná et son environnement) – a donné un aperçu général de la structure de gouvernance participative en place dans la baie de Samaná pour la gestion des activités d’observation des baleines, et a utilisé cette activité pour l’aspect pratique de la formation.

Cette formation s’est déroulée en espagnol. Hyacinth Armstrong-Vaughn, au nom de l’UICN, en souligne la valeur ajoutée : « C’est la première formation coordonnée par le programme BIOPAMA qui a eu lieu entièrement en espagnol. Nous voulions être sûrs d’atteindre le plus de personnes possibles dans notre champ géographique. Cela nous a semblé important pour construire des ponts malgré la barrière linguistique de la région. Nous sommes donc très heureux d’avoir pu compter sur la participation de professionnels originaires des Caraïbes anglophones et francophones ayant la capacité de travailler en espagnol. »

Le ministère de l’Environnement et des Ressources naturelles de la République dominicaine a apporté son soutien à la formation en permettant à 12 personnes, représentant les différentes régions du pays, de renforcer leurs capacités pendant cette expérience d’une semaine. Il a également facilité une excursion dans les grottes du Parc national Los Tres Ojos à Saint-Domingue.

L’un des participants à cette formation, Ekers Raposo, Responsable du département pour la gestion des aires protégées au ministère de l’Environnement et des Ressources naturelles de République dominicaine commente : « Il s’agit dorénavant de travailler avec le personnel qui a participé à cette formation et avec l’administration centrale pour intégrer ces nouvelles connaissances dans les activités du ministère. La formation ne se termine pas là, car le processus d’échange et de partage continuera grâce aux nouvelles technologies. Je suis très satisfait de la formation que nous avons reçue. »

Share