Skip to main content

NEWS, EVENT

CARIBBEAN

Le renforcement des capacités est un outil habilitant essentiel pour améliorer la gestion des aires protégées et la prise de décision. Pour la seconde fois, le Programme pour la biodiversité et la gestion des aires protégées (BIOPAMA) apporte son soutien à la formation des formateurs avec un Cours régional sur la gestion des aires marines protégées, organisé par le Réseau et le Forum pour la gestion des aires protégées (CaMPAM).

La 13e étape de cette formation aura lieu à l’université des West Indies, sur le campus de Cave Hill, du 16 au 26 avril 2018. Le Centre pour la gestion des ressources et les études environnementales (CERMES) est le partenaire organisateur local pour la formation de cette année.

Vingt participants, originaires de 13 pays des Caraïbes, participeront à cette formation et, à cette occasion, la formation se concentrera particulièrement sur l’application de l’approche basée sur les écosystèmes pour la gestion, qu’elle abordera par le biais de conférences, d’exercices interactifs, et de voyages sur le terrain.

Les participants seront impliqués dans une série de domaines thématiques pour accroître leurs connaissances professionnelles, notamment : les caractéristiques biophysiques et l’interaction des habitats côtiers caribéens (récifs coralliens, herbiers marins, rivages rocheux, plages de sable, lagons de mangroves) en travers du plateau et au niveau régional, leurs services écologiques, et les menaces locales et mondiales à leur résilience ; la recherche écologique et socio-économique et le suivi, et son application pour améliorer la gestion des aires marines ; la planification de l’espace marin, le Système d'information géographique (SIG) participatif et les systèmes de soutien à la décision basés sur les écosystèmes ; l’implication des parties prenantes dans la gouvernance des AMP au niveau du site et national ; les outils de communication pour les gestionnaires d’AMP ; et un financement durable et une planification économique.

Ce programme de formation, commencé en 1999, fait partie des activités destinées à renforcer les capacités des AMP des Parties contractantes au Protocole relatif aux zones et à la vie sauvage spécialement protégées (SPAW) à la Convention de Carthagène et celles d’autres pays des Caraïbes. La formation des formateurs est soutenue depuis le départ par le Programme pour l’environnement des Caraïbes du PNUE.

Lien : Participation du BIOPAMA dans l’édition 2015 de cette formation des formateurs.

 

TAGS: