Aller au contenu principal

ARTICLE

EASTERN & SOUTHERN AFRICA

Sue Snyman a récemment rejoint le Programme pour la biodiversité et la gestion des aires protégées (BIOPAMA) comme coordinatrice régionale pour l’Afrique orientale et australe.

Sue SnymanSue Snyman, de nationalité sud-africaine, possède une vaste expérience dans le domaine du développement des communautés rurales, des aires protégées, des concessions et partenariats touristiques, et aussi de l’influence politique - une expérience acquise au cours d’une carrière de vingt ans passés à étudier, faire de la recherche, développer des stratégies, exécuter des projets et avoir ses publications révisées par des pairs. Tout son travail est axé sur l’Afrique australe et plus récemment aussi sur l’Afrique orientale. Elle possède une expérience dans la gestion et l’exécution, aussi bien pour des ONG que pour des organisations « à but lucratif » - elle a par exemple géré le Fonds pour la durabilité du groupe Wilderness Safaris, et la distribution de subventions aux régions.

Elle est vice-Présidente du Groupe de spécialistes sur le tourisme et les aires protégées de la Commission mondiale des aires protégées (CMAP) de l’UICN, et chargée de recherche au département de recherche sur la politique économique de l’environnement à l’université du Cap. Elle coordonne également le Groupe de travail Communautés & Patrimoine au sein du Groupe de spécialistes sur le tourisme et les aires protégées, qui travaille sur l’engagement des communautés et le partage des avantages issus du tourisme et des aires protégées.

Sue a obtenu un Master en économie de l’université du Cap (UCT), Afrique du Sud, en 2008. Dans son mémoire de Master, Sue comparait la conservation et l’agriculture, afin d'évaluer l’optimalité sociale de l’utilisation des terres dans la province du Cap oriental, en Afrique du Sud. En 2013, Sue a obtenu un doctorat (économie des ressources) de l’université du Cap. Après des travaux à l’université de Goteborg, Suède, la recherche de son doctorat mesurait l’impact socio-économique de l'écotourisme haut de gamme dans les communautés rurales isolées adjacentes aux aires protégées, en se basant sur plus de 1700 enquêtes communautaires menées dans six pays d’Afrique australe : l’Afrique du Sud, le Botswana, le Malawi, la Namibie, les Seychelles, la Zambie et le Zimbabwe.