Aller au contenu principal

NEWS

PACIFIC, CARIBBEAN, EASTERN & SOUTHERN AFRICA, WESTERN & CENTRAL AFRICA

Le 14 décembre 2018, le Centre commun de recherche a lancé la version 2.0 du Système d’information de référence (RIS) pour le BIOPAMA, destiné à aider les pays d’Afrique, Caraïbes et Pacifique à atteindre leurs priorités en matière de conservation et d’utilisation durable des ressources naturelles avec des outils et technologies d’information géospatiale innovants.

RIS 2.0 users' interface - preview

 

Qu’est-ce que c’est ?

  • Le Système d’information de référence 2.0 (RIS) du BIOPAMA est un système d’information Internet open-source spécifiquement mis au point pour les aires protégées d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique.
  • Il offre des informations actualisées sur l’état de la conservation dans les pays ACP, en se basant sur une vaste gamme d’indicateurs cohérents et comparables au niveau de l’aire protégée, ou au niveau national et régional, suivant ainsi les avancées vers les objectifs de conservation acceptés.
  • Le système contient, par exemple, des indicateurs cruciaux provenant de l’Observatoire numérique pour les aires protégées (DOPA) et du programme d’observation de la Terre Copernicus, soulignant les changements dans le couvert terrestre, les eaux de surface et les aires construites dans les aires protégées et leurs environs.
  • Il est destiné à soutenir la prise de décision relative aux aires protégées à tous les niveaux, en mettant l’accent sur la mise en œuvre des politiques et mesures en faveur de la conservation.
  • Il a été mis au point par le Centre commun de recherche de la Commission européenne, en collaboration avec l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).
  • Il sera mis en œuvre dans plusieurs Observatoires régionaux hébergés dans les régions ACP, qui sont chargés de les faire fonctionner et de les personnaliser en fonction de leurs priorités régionales.
  • Le Système d’information de référence (RIS) fournit également des informations cruciales et des éléments probants pour permettre aux Observatoires régionaux d’identifier les zones prioritaires d’intervention. Ces zones peuvent profiter du Fonds d’action du BIOPAMA, un mécanisme de financement à petite et moyenne échelle accessible à partir du portail à partir de 2019.

Qu’est-ce qu’il y a de nouveau dans le RIS 2.0 ?

  • La dernière version est très performante dans les zones à faible bande passante, et a une interface complètement révisée, regroupant les indicateurs selon le modèle Pression-État-Réponse, un cadre logique largement utilisé dans la conservation.
  • Les utilisateurs peuvent naviguer dans des cartes, des pages et indicateurs de pays et d’aires protégées, en plus de générer eux-mêmes leurs propres indicateurs ; ils peuvent personnaliser et télécharger des rapports.
  • Toutes les informations proviennent des services Internet, et sont donc toujours cohérentes et à jour dans toutes les plateformes.
  • Un accès restreint aux informations sensibles (par ex. évaluations de l’efficacité de la gestion) est disponible pour les utilisateurs autorisés.

À qui est-ce destiné ?

Le Système d’information de référence (RIS) cible principalement les organismes et institutions de niveau national et régional, mais aussi les gestionnaires d’aires protégées et toute personne intéressée dans les aires protégées des pays ACP.

Quel est le rôle des Observatoires régionaux ?

Les Observatoires régionaux sont des institutions régionales bien établies, avec des compétences centrales dans le domaine des données géospatiales et de la gestion de l’information. Ils sont responsables (en partenariat avec les propriétaires respectifs) de la gestion des données. Dans le cadre du BIOPAMA, ils ont l’autorité pour élaborer et gérer des bases de données spatiales, créer des services et des applications pour l’utilisation des données en ligne, et fournir un soutien régulier et des orientations politiques pour améliorer la prise de décision sur la conservation de la biodiversité.

Pourquoi mon organisation doit-elle utiliser le RIS 2.0 ?

  • Pour permettre aux décideurs d’avoir accès à l’information la plus à jour et exhaustive sur les aires protégées et la gestion des ressources naturelles.
  • Pour fournir des données, informations et orientations qui peuvent améliorer la prise de décision et la planification relative aux aires protégées au niveau régional, national et du site.
  • Pour profiter de rapports périodiques sur l’état de la biodiversité et d’autre matériel en soutien, ainsi que de la fonction de réseau des Observatoires régionaux.
  • Pour renforcer les capacités des pays à faire rapport régulièrement aux conventions et accords internationaux comme la Convention sur la diversité biologique et les Objectifs de développement durable (ODD).

Quel est l’objectif général du BIOPAMA ?

Renforcer les capacités des décideurs et des gestionnaires d’aires protégées dans les régions ACP, afin de répondre à leurs priorités d’amélioration de la gestion et de la gouvernance de la biodiversité et des ressources naturelles.

 

RIS 2.0
TAGS: