Aller au contenu principal

Services : les Observatoires régionaux pour les aires protégées et la biodiversité

Les Observatoires régionaux pour les aires protégées et la biodiversité sont le pilier central du travail du BIOPAMA. Ils soutiennent la collecte de données, l'analyse, le suivi et l'établissement de rapports, renforcent les capacités du personnel et des organisations pour gérer cette information, et fournissent des orientations générales pour améliorer la prise de décision concernant la conservation de la biodiversité.

Mandatés par des institutions régionales bien établies, quatre Observatoires régionaux ont été créés pendant la première phase du Programme BIOPAMA (2011-2017), et d'autres sont actuellement créés dans le cadre de la seconde phase. Ces partenaires régionaux cruciaux incluent : le Secrétariat du Programme sur l'environnement régional du Pacifique (SPREP), l'Université des West-Indies (UWI-CERMES) dans les Caraïbes, le Secrétariat de la Communauté d'Afrique de l'Est, l'Observatoire pour les forêts d'Afrique centrale (COMIFAC-OFAC), le Réseau régional d'aires marines protégées en Afrique de l'Ouest (RAMPAO) et l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA).

Le BIOPAMA s'engage surtout avec les organismes et institutions de niveau national et régional, avec une interaction ciblée supplémentaire avec les gestionnaires d'aires protégées.

Dernières nouvelles

Les services des Observatoires du BIOPAMA incluent:

  • L'hébergement de données et d'informations

    Les Systèmes d’informations de référence sont une fonctionnalité essentielle de chaque Observatoire. Le Système d’information de référence est un outil rassemblant en un seul et même endroit toutes les informations provenant des nombreux produits de connaissances, projets, bases de données sur les aires protégées, espèces et informations en rapport, en plus des données téléchargées, créées et générées par les utilisateurs eux-mêmes. Le Centre commun de recherche est chargé du développement de ces outils, téléchargés avec les informations collectées par le biais des fonctions des Observatoires. Il existe actuellement neuf Systèmes d’informations de référence.

  • Soutien à la planification et à la prise de décision

    L’offre de données, d’informations et d’orientations peut améliorer la prise de décision et la planification relative aux aires protégées au niveau régional, national et du site. Les Observatoires régionaux fournissent précisément les services qui permettent aux planificateurs et aux décideurs d’accéder à l’information la plus exhaustive et à jour sur les aires protégées et la gestion des ressources naturelles, grâce aux Systèmes d’informations de référence. La production de rapports périodiques sur l’état de la biodiversité et d’autre matériel en soutien, ainsi que la fonction de réseau des Observatoires, bénéficient aux planificateurs et aux décideurs du domaine de la conservation.

  • Les outils d'évaluation et leur application

    Pour soutenir la planification et la prise de décision relative aux aires protégées, le BIOPAMA fournit des outils qui répondent aux demandes spécifiques dans la collecte de données, la gestion de l’information, l’évaluation de la gouvernance, etc.

    Le premier outil mis au point est l’IMET, Outil sur l'efficacité de la gestion intégrée.

  • Renforcement des capacités

    Les actions de renforcement des capacités du Programme BIOPAMA visent à renforcer les capacités du personnel des administrations nationales et des autres acteurs de la conservation, afin qu’ils utilisent efficacement les outils développés par le BIOPAMA, lesquels permettent de prendre des décisions mieux informées et d’agir pour de meilleurs résultats en matière de conservation de la biodiversité.

    L’un des principaux objectifs du programme est de renforcer les capacités des pays pour utiliser efficacement les Systèmes d’informations de référence, et de faire rapport régulièrement auprès des conventions et accords internationaux, comme la Convention sur la diversité biologique (CDB) et les Objectifs de développement durable (ODD).

Outils: Gestion des données et de l'information

L'utilisation des meilleures informations disponibles pour orienter les actions et décisions appropriées dans le domaine de la conservation est essentielle pour la gestion des aires protégées et la protection des moyens d'existence des personnes qui en dépendent.

Les Systèmes d'informations de référence sont une fonctionnalité essentielle de chaque Observatoire. Le Système d'information de référence (SIR) est un outil rassemblant en un seul et même endroit toutes les informations provenant des nombreux produits de connaissances, projets, bases de données sur les aires protégées, espèces et informations en rapport, en plus des données téléchargées, créées et générées par les utilisateurs eux-mêmes. Il est prévu qu'il soit harmonisé avec les principaux ensembles de données mondiaux et les plateformes pertinentes de gestion de l'information, comme PANORAMA - Solutions pour une planète saine, et la Liste verte de l'UICN des aires protégées et conservées. Cette information peut être utilisée afin de soutenir la prise de décision pour la planification, l'identification et la gestion des aires protégées.

Les Systèmes d'informations de référence:

  • Le Système d’information de référence (SIR) du BIOPAMA utilise Internet pour rassembler les informations issues de différentes sources faisant autorité. Une grande partie de cette information est géospatiale (cartes et autres données avec une référence géographique), et complétée d’informations sur la formation, les bonnes pratiques, le financement, la littérature et l’expertise. Les informatiques typiques du SIR incluent : frontières des aires protégées, données sur les espèces et la Liste rouge de l'UICN, données sur la couverture végétale ; Zones importantes pour les oiseaux ; industries extractives et exploitation des ressources ; données sur les populations, les infrastructures et les peuplement ; données climatiques et météorologiques (source : CCR-CE) ; données sur les sols (source : CCR-CE) ; imagerie satellite (source : divers) ; opportunités de formation et de renforcement des capacités.

    Le Système d'information de référence (SIR) du BIOPAMA utilise les services fournis par l’Observatoire numérique pour les aires protégées (DOPA) au niveau mondial, en association avec les données ad-hoc au niveau régional, national et du site, afin de fournir un tableau plus complet de la situation des aires protégées dans les pays d’Afrique, Caraïbes et Pacifique.

  • Une version sous-régionale du Système d’information de référence se focalise sur l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA).

  • Une version sous-régionale du Système d’information de référence se focalise sur les aires marines protégées en Afrique de l’Ouest. Cette version est le résultat de la collaboration avec le RAMPAO (Réseau régional d’aires marines protégées en Afrique de l’Ouest).

  • L’Observatoire pour les forêts d’Afrique centrale a ajouté une composante sur les aires protégées,
    avec la contribution du BIOPAMA.

  • Avec la création de l’Observatoire communautaire d’Afrique de l’Est en 2015, une version dédiée du Système d’information de référence a pu être développée. Son contenu provient d’ensembles de données mondiaux, de certains ensembles de données régionaux se focalisant sur le chevauchement entre les industries extractives et les aires protégées et d’ensembles de données locaux, pertinents pour les besoins de la région.

  • L’actuel Portail des zones de conservation transfrontalières (TFCA, en anglais) pour les zones de conservation transfrontalières de la Communauté de développement d'Afrique australe intégrera une version sous-régionale du Système d’information de référence.

  • L’autorité intergouvernementale sur le développement inclut des gouvernements de la région de la Corne de l’Afrique, de la vallée du Nil et des grands lacs africains.

  • Le Portail des aires protégées des Caraïbes (le nom de l’observatoire dans cette région) est hébergé par l’université des West Indies (UWI-CERMES) et maintient un Système d’information de référence qui fournit des données et des outils sur : les écosystèmes terrestres et marins, les espèces et les habitats, les services écosystémiques, les moyens d'existence, les pressions et les menaces, la gestion et la gouvernance, l’information sur les opportunités de formation, ainsi qu’un forum de discussion.

  • Hébergé par le Secrétariat du Programme sur l’environnement régional du Pacifique (SPREP), le PIPAP permet aux services nationaux, partenaires et parties prenantes de stocker, visualiser et interpréter gratuitement les informations sur les aires protégées, les valeurs de la biodiversité, les écosystèmes marins et terrestres, les espèces et les habitats, les pressions et les menaces, la gestion et la gouvernance. Le PIPAP inclut non seulement les parcs nationaux et autres zones répondant aux normes internationales pour les aires protégées, mais aussi les efforts en faveur de la conservation des communautés, les zones de pêche gérées et autres zones localement gérées.

Biopama

Financement

Actions sur le terrain

Le BIOPAMA soutiendra des actions spécifiques sur le terrain destinées à renforcer les aires protégées et l'efficacité de la gestion et la gouvernance des ressources naturelles. L'application des outils d'évaluation de la gouvernance et de la gestion du BIOPAMA aideront à identifier lorsque des actions de gestion sont nécessaires. Davantage d'informations sur le mécanisme de financement du BIOPAMA seront bientôt disponibles.

JOIN OUR COMMUNITY

The BIOPAMA community on Yammer has currently 700 members and it is growing. It is open to all who have an interest in biodiversity and protected area management, especially in the African, Caribbean and Pacific regions.