Le ministère de l’Environnement de la Côte d’Ivoire est invité au 1er Congrès Africain des Aires Protégées en mars prochain à Kigali

16 décembre 2021

Le programme BIOPAMA a invité le ministère de l’Environnement et du Développement durable (MINEDD) à prendre part à la première édition du Congrès des parcs africains prévu du 7 au 12 mars 2022, à Kigali au Rwanda.

Cette invitation a eu lieu au cours d’une audience en marge de l’Assemblée générale constitutive du Réseau africain des coaches pour l’efficacité de gestion des aires protégées (RACEGAPacegap) à Abidjan, accordée par le MINEDD à la délégation dirigée par la coordinatrice du programme BIOPAMA en Afrique de l’Ouest et Centrale, Mme Tanya Merceron.

Visite du BIOPAMA et OBAPAO au MINEDD Côte d'Ivoire

Visite du BIOPAMA et OBAPAO au MINEDD Côte d’Ivoire

 Elle a souligné l’importance de ce rendez-vous en ce qu’il représente une grande plateforme d’échanges dont les experts et décideurs Africains disposeront pour discuter des grands enjeux environnementaux et climatiques, à l’instar des autres ensembles régionaux.

La délégation était composée d’Adja Aïssatou Sy Seydi, représentant l’Observatoire pour la biodiversité et les aires protégées d’Afrique de l’Ouest (OBAPAO) et du Colonel Issa Diarrassouba, chef de la Cellule de contrôle et de planification de l’Office ivoirien des parcs et réserves (OIPR) et secrétaire exécutif du Racegap.

Adja Aïssatou Sy Seydi (OBAPAO) et Tanya Merceron (BIOPAMA UICN)

Adja Aïssatou Sy Seydi (OBAPAO) et Tanya Merceron (BIOPAMA UICN)

Différentes possibilités de renforcer la contribution de la Côte d’Ivoire à l’activité du RACEGAP ont été explorées. Adja Aïssatou Sy Seydi, a également sollicité un renforcement du mécanisme de remontée des informations et des données entre l’OIPR et l’observatoire La délégation a également demandé à la Côte d’Ivoire d’appuyer la reconnaissance de l’OBAPAO en tant que centre de référence dans la sous-région, tel que souhaité par la CBD dans le cadre des négociations post 2020 pour le cadre de la biodiversité.

Pour sa part, Parfait Kouakou Kouadio, directeur de cabinet du ministre de l’Environnement et du Développement durable, a promis de transmettre fidèlement le contenu des échanges à son mandant.

Related News