Aller au contenu principal

SUCCESS STORY

WESTERN & CENTRAL AFRICA

L’histoire de succès de Jean Nestor BOUENGUE, de l’Agence Nationale des Parcs Nationaux du Gabon (ANPN), nous fait connaître des changements positifs dans la gestion des parcs du pays à partir du partenariat avec le Programme BIOPAMA.

La révision des objectifs des plans de gestion des parcs et leur mise à jour et la perception du suivi-évaluation par les gestionnaires de plus en plus positive sont deux des multiples résultats de l’évaluation de l’efficacité de gestion des aires protégées (IMET) au Gabon qu´envisage Jean Nestor Bouengue, intégrant du Conseil des Ministres dès 2012.

Nestor IMET coach

Responsable de suivi-évaluation à l´Agence Nationale des Parcs Nationaux (ANPN), Nestor a fait sa formation em sciences forestières et en gestion de la faune et des aires protégées. En 2003, Il a integré la cellule de planification et de suivi-évaluation du Programme multisectoriel, forêt, pêche et environnement au sein du Ministère de l’Economie Forestière.

A cette occasion, Il était chargé de conduire un vaste agenda de reformes devant propulser les secteurs des eaux et forêts. Parmi ces chantiers figurait la création de l’agence nationale des parcs nationaux, ce qui a été fait en août 2007.

Nestor raconte qu’autre étape importante de son travail, c´était sa mission de mettre en place un système de suivi-évaluation au sein de l’ANPN. Et en 2014, grâce à l’appui d’un développeur de solutions informatiques, il a mis en place un progiciel de suivi-évaluation de l’ensemble des activités de l’ANPN. Cette expérience a été partagée pour la première fois lors de l’atelier de BIOPAMA à Kinshasa en 2014.

Cette même expérience a permis qu´à l´arrivée du programme BIOPAMA au Gabon l’ANPN fût déjà en phase avec l´initiative. Nestor a donc participé à plusieurs exercices de préparation de BIOPAMA depuis l’atelier sur l’identification des indicateurs, en passant par les ateliers de Dakar, de lancement du BIOPAMA à Brazzaville ou aux autres réunions de Douala, au Cameroun. Et cette expérience de suivi évaluation de l’ANPN a été partagée pour la première fois lors de l’atelier de BIOPAMA à Kinshasa en 2014.

Nestor informe que le Gabon a été l’un des pionniers du processus sur l’utilisation de l’outil IMET (outil intégré sur l'efficacité de gestion). Dû à sa condition de responsable suivi-évaluation à l’ANPN, Nestor a pu faciliter l’organisation des phases tests à l’utilisation du formulaire IMET dans son pays. Il est devenu coach après avoir participé à l´atelier au Niger en 2015. Le rôle du coach est « d´assurer un accompagnement permanent des gestionnaires des aires protégées mais également un accompagnement à certains responsables thématiques des services au niveau central », il explique. A son égard,

« aujourd’hui, depuis plus de deux ans, la cellule de planification et de suivi-évaluation est très sollicitée et la perception que le personnel avait à propos de ce service a completement changé et c’est un point positif ».

Nestor souligne que « grâce au projet BIOPAMA, nous avons pu mettre en œuvre nos Comités Consultatifs de Gestion Locale (CCGL). Il s´agit des mécanismes d’implication des communautés dans la gestion des aires protégées qui étaient prévus dans nos plans de gestion mais non jamais mis en œuvre. Et là le remplissage des formulaires pour le diagnostic des aires protégées de façon participatif était une belle expérience ».

L´apprentissage pour l´utilisation de l´outil IMET au Gabon a inclus deux exercices tests, dont plusieurs participants sont venus des pays de la sous-région. En 2016, avec les financements de BIOPAMA, deux grandes activités ont été réalisées : la formation des gestionnaires des aires protégées et l’organisation de la campagne de collecte de données dans 14 aires protégées. « Nous étions quatre coaches, et nous avons travaillé en binômes et suivant la boîte à outil COMIT, manuel pour accompagner l’outil IMET ; nous avons administré l´IMET et organisé des restitutions aux niveaux local, central et sous-régional », raconte Nestor.

Selon lui, l´introduction de l´outil IMET a provoqué d´autres resultats, tels que élaboration de la matrice des actions prioritaires et l´opérationnalisation des bureaux des Comités Consultatifs de Gestion Locale.  Aussi sa façon de travailler a changé dû à la formation de coach : « Je passe plus de temps à apporter de l’accompagnement des gestionnaires des aires protégées, des chefs de projets, des chefs de services. Autrement dit, j’apporte un accompagnement technique, professionnel et institutionnel ».

En parlant de l´ANPN, il explique que « l´institution traduit dans les faits la politique gouvernementale en matière de gestion de la biodiversité à travers des stratégies qui sont le plan stratégique Gabon émergent et le plan de relance de l’économie. Dans la perspective de changement prochain des statuts de l’ANPN,

... nous comptons fortement à actualiser les plans de gestion des parcs nationaux et d’y intégrer les aspects sur les services écosystémiques et de changements, et d’impliquer davantage les communautés dans la gouvernance des aires protégées ».

Pour améliorer l’efficacité de gestion du réseau des aires protégées au Gabon, Nestor envisage quelques actions prioritaires, comme des activités sur les services écosystémiques, la réduction des conflits homme/faune et l’implication des communautés locales dans la gestion des ressources naturelles.

Etant responsable de suivre et d’évaluer les activités mises en oeuvre au sein du réseaux de 13 parcs nationaux, une reserve présidentielle, un arboretum et 9 sites, Nestor nous rappelle que « les arbres que nous avons plantés à l’ERAIFT, pendant la formation des coaches de la biodiversité en Mai 2019, servent au bien-être des communautés actuelles et futures. Aux professionnels travaillant dans les agences je voudrais simplement leur dire sous un prisme de pensée critique qu’ils sont les ambassadeurs de leur pays. »

Trees planted at ERAIFT, May 2019

Contactez Nestor
Jean Nestor Bouengue
Agence Nationale des Parcs Nationaux du Gabon
http://anpn.ga
https://siap.anpngabon.org

 
TAGS: