Appels à candidatures pour appuyer la mise en œuvre du programme BIOPAMA en Afrique de l’Ouest

26 April 2021

L’observatoire pour les aires protégées et la biodiversité est une composante centrale du programme BIOPAMA, dont l’objectif est d’améliorer sur le long terme la conservation de la biodiversité.

L’objectif général de l’Observatoire pour la Biodiversité et les Aires Protégées d’Afrique de l’Ouest (OBAPAO) consiste à « améliorer sur le long terme le maintien de la biodiversité en Afrique de l’Ouest, en encourageant l’utilisation des meilleures connaissances et données scientifiques, et en développant les capacités pour soutenir les politiques et la prise de décision sur les sujets relatifs à la conservation de la biodiversité et à la gestion durable des aires protégées. »

La mise en place de l’observatoire OBAPAO est à la charge du consortium regroupant le Centre de Suivi Ecologique (CSE), le Réseau des Aires Marines Protégées d’Afrique de l’Ouest (RAMPAO), le Regional Marine Centre (RMC) de l’Université du Ghana et le Centre AGRYHMET (CRA). Le consortium en reste alors l’hôte technique alors que l’Union Économique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA) en est l’hôte institutionnel.

La vision proposée pour OBAPAO est : « Les pays d’Afrique de l’Ouest améliorent à long terme la conservation et l’utilisation durable des ressources naturelles ». Autrement dit, la biodiversité de l’Afrique de l’Ouest est mieux connue, suivie régulièrement et ses services écosystémiques profitent durablement aux générations actuelles et futures.

Les bénéficiaires de l’Observatoire sont : les 16 pays de l’Afrique de l’Ouest, à savoir les quinze Etats de la CEDEAO, dont huit appartiennent l’UEMOA, et la Mauritanie. Les deux institutions d’intégration régionale, à savoir l’UEMOA et la CEDEAO sont également bénéficiaires puisque les retombées de OBAPAO vont d’office contribuer à l’amélioration des politiques et stratégies de conservation de la biodiversité au niveau le plus élevé. D’ailleurs, il existe des passerelles de collaboration entre les deux institutions et l’UEMOA s’est vue confiée la mise en œuvre de la politique environnementale de la CEDEAO. En outre, l’observatoire servira également de plateforme de données et d’informations pour les institutions de recherches régionales avec lesquelles des conventions de collaboration seront nouées ; il en est de même avec les partenaires techniques et financiers bilatéraux et multilatéraux pour une meilleure synergie et efficience des actions.

L’Observatoire pour la Biodiversité et les Aires Protégées en Afrique de l’ouest (OBAPAO) lance deux appels à candidatures pour :

  1. le recrutement d’un consultant chargé d’élaborer un document sur les indicateurs permettant de suivre, d’évaluer et de préserver les aires protégées et la biodiversité en Afrique de l’Ouest dans le cadre du Programme pour la biodiversité et la gestion des aires protégées (BIOPAMA). APPEL-A-CANDIDATURE_-INDICATEURS_-OBAPAO_FR.pdf (cse.sn)
  2. le recrutement d’un consultant pour la réalisation d’une étude sur la durabilité et la gouvernance dudit observatoire. APPEL-A-CANDIDATURE_DURABILITE_OBAPAO_FR.pdf (cse.sn)

Related News